Quator Zaide
Photo: Marco Borggreve

Charlotte Juillard

Fille d’un musicien, Charlotte Juillard débute le violon à Montpellier, ville dans laquelle elle grandit jusqu’à ce qu’elle obtienne son prix au conservatoire à l’âge de treize ans. Elle rencontre alors Suzanne Gessner avec qui elle étudie au Conservatoire de Paris avant d’intégrer la classe d’Olivier Charlier au CNSMD de Paris. Durant cette période, elle bénéficiera également des conseils de Mihaela Martin à Cologne dans le cadre d’un programme Erasmus. Elle poursuivra ses études en cycle de perfectionnement pour être l’élève du violoncelliste Marc Coppey.

Pendant ces années, elle cherchera à varier ses expériences musicales en alliant musique de chambre au sein de diverses formations, concerto ou récital et orchestre symphonique, formations spécialisées dans la musique contemporaine ou orchestre de chambre avec les Dissonances, l’ensemble du violoniste David Grimal.

En octobre 2009, elle fonde le quatuor à cordes « Zaïde » avec trois autres jeunes musiciennes.
La création du groupe coïncide avec la rencontre de leur mentor, Hatto Beyerle, anciennement membre du quatuor Alban Berg. En 2011, les quatre musiciennes s’expatrient un an à Vienne pour travailler avec Johannes Meissl (quatuor Artis) et suivent les conseils de nombreux autres artistes dont Walter Levin et Ferenz Rados.
Pendant les trois premières années du quatuor Zaïde, ce sera une course au concours internationaux, avec un premier prix au concours Charles Hennen en Hollande, un prix de la presse au concours de Bordeaux, un troisième prix au concours de Banff Canada, un premier prix au concours de Pékin ainsi qu’au Concours Haydn à Vienne.

Puis, le quatuor Zaïde se consacre aux concerts et se produit dans des salles comme la Philharmonie de Berlin, le Wigmore Hall et le Barbican à Londres, le Musikverein et le konzerthaus à Vienne, la Philharmonie de Cologne, le NEC à Boston, le Théâtre des Champs Élysée, le Théâtre de la Ville ou la Philharmonie de Paris, la fondation Gulbenkian à Lisbonne, lors de tournées allant de Chine en Colombie, du sud de l’Italie jusqu’au nord de la Suède et dans des festivals comme Beethovenfest à Bonn, lockenhaus en Autriche, Westcork en Irlande, la folle journée de Nantes, le festival Britten à Aldeburgh.

Le quatuor enregistre un premier disque Janaček Martinú à l’automne 2013, un deuxième consacré à l’Opus 50 de Haydn en 2015 et un troisième consacré à Franck Chausson en en 2017,  qui obtient un « Choc Classica ».

Pour la saison 2015/16, les quatre musiciennes sont nommées artistes « Rising Star » et se produisent lors d’une tournée européenne.

En parallèle et ce depuis 2014, Charlotte Juillard occupe le poste de Supersoliste à l’orchestre philharmonique de Strasbourg au sein duquel elle retrouve le répertoire symphonique mais aussi celui de l’opéra. L’orchestre lui offre l’opportunité de diriger du violon la section cordes et de renouer occasionnellement avec le genre du concerto.

Avide de diversité et du plaisir de pratiquer la musique de chambre en électron libre, elle quitte le quatuor Zaïde fin 2017. Elle joue désormais dans des formations multiples avec divers partenaires et ami(e)s depuis les tête-à-tête en sonate jusqu’à l’orchestre de chambre. Elle est également violon solo invitée à l’Orchestre de Chambre de Paris, à l’orchestre Aurora à Londres et à l’orchestre des Champs Elysées, l’occasion pour elle d’explorer le jeu sur cordes en boyaux.