Portrait-Adam-Laloum

Adam Laloum

Adam a reçu une reconnaissance internationale en remportant en 2009 le 1er prix du prestigieux concours Clara Haskil et a dès lors rejoint la classe hambourgeoise d’Evgeni Koroliov, lui-même prix Clara Haskil 1977.

En 2014/15/16, Adam Laloum est présent avec orchestre dans le 3ème concerto de Beethoven sous la direction de Charles Dutoit au festival de Verbier, il est le soliste de l’orchestre de Paris et Cornelius Meister à la salle Pleyel, du Mariinsky Orchestra et Valery Gergiev dans le 24ème concerto de Mozart, du Deutsche Sinfonieorchester à la philharmonie de Berlin dans le 23ème concerto de Mozart, de l’orchestre philharmonique de Radio France et Sir Roger Norrington, de l’orchestre du Capitole de Toulouse et Kazuki Yamada dans le 1er concerto de Brahms, de l’orchestre philharmonique de Monte Carlo dans le 2ème concerto de Brahms, de l’orchestre national d’Ile de France et Ion Marin à la philharmonie de Paris dans le concerto de Schumann, de l’orchestre national de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus, de l’orchestre national de Montpellier, de l’orchestre de Cannes.

Il jouera le 1er concerto de Brahms au Festival de la Roque d’Anthéron avec le Sinfonia Varsovia, le 2ème concerto de Beethoven avec l’orchestre national de Bordeaux aux Estivales du Médoc.

Adam se produit également en récital au festival de Verbier, au festival de Lucerne, à Wigmore Hall, au festival de la Roque d’Anthéron, au Klavier Festival Ruhr, à l’auditorium du Louvre, à la série Piano à Lyon, au grand théâtre de Bordeaux, au grand théâtre d’Avignon, aux Folles journées de Nantes, Bilbao, Japon, au festival de Colmar, au festival de Menton, au festival du Périgord Noir, au festival Piano aux Jacobins, au festival de Zermatt, au festival de Bad Kissingen, au grand théâtre de Bordeaux, à la société Chopin de Bern, au palais des Beaux-arts de Bruxelles, au Mecklenburg-Vorpommern festival, au festival Piano Passion de Saint-Etienne, etc…

Né le 25 février 1987, Adam commence le piano à l’âge de dix ans. Il poursuit ses études musicales au conservatoire de Toulouse avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2002 dans la classe de Michel Béroff. Durant ces années d’études à Paris, il a la chance de travailler avec des personnalités musicales telles que Daria Hovora, Jean Mouillère, Claire Désert, Christian Ivaldi, Ami Flammer ou Vladimir Mendelssohn. Durant sa scolarité, Adam a pu rencontrer, dans le cadre de master classes, des personnalités comme Dmitri Bashkirov ou Paul Badura-Skoda. Il obtient son diplôme de formation supérieure de piano en juin 2006 et poursuit un cycle de perfectionnement au CNSM de Lyon dans la classe de Géry Moutier.

Il participe à l’Académie Maurice Ravel en septembre 2007 et aborde le grand répertoire avec Jean-Claude Pennetier. Il y remporte le Prix Maurice Ravel qui lui permet de se produire en musique de chambre à Saint-Jean-de-Luz lors du festival de Printemps.

Il a eu l’occasion de travailler avec des orchestres tels que l‘orchestre de chambre de Lausanne, l’orchestre du SWR de Stuttgart, l‘orchestre philharmonique de Strasbourg, le Sinfonia Varsovia, l’orchestre national de Montpellier, l’orchestre national philharmonique de Russie, l’orchestre d’Avignon, l’orchestre symphonique de Shenzen (Chine), l’orchestre du CNSM de Lyon, l’orchestre philharmonique de Kiev.

Musicien de chambre passionné, Adam fonde en parallèle à sa carrière de soliste un trio avec piano, le « Trio les Esprits » avec ses partenaires la violoniste Mi-Sa Yang et le violoncelliste Victor Julien-Laferièrre. Leur premier enregistrement est gratifié du « The Strad Recommends » par le magazine The Strad.

Après un premier disque « Brahms » salué par la critique pour le Label Mirare, le suivant sort en 2013 et est consacré à deux œuvres de Schumann : la Grande Humoresque et la Sonate n°1, op.11. Cet enregistrement reçoit un Diapason d’or, un Diapason d’or de l’année, le grand prix de l’Académie Charles Cros, ffff de Télérama, et en Allemagne la plus haute distinction du magazine Fono Forum.

Avec le clarinettiste Raphaël Sévère et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière, il fait paraître les deux Sonates et le Trio avec clarinette de Brahms. Cet enregistrement a reçu le « Diapason d’or de l’Année 2015 » et ffff de Télérama.

Le 1er février 2017, Adam Laloum est sacré Artiste de l’année aux 24e Victoires de la Musique Classique dans la catégorie soliste instrumental.

En 2018, chez SONY MUSIC avec qui il vient de signer pour le monde, il fait paraître les deux Concertos pour piano de Brahms avec le Rundfunk Sinfonieorchester de Berlin sous la direction de Kazuki Yamada.